Clotilde Poivilliers thérapeute

Neuilly sur Seine (92)

Villepreux (78)

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône

GESTION DU STRESS

Qu'est ce que le stress ? 

Le mot stress désigne à la fois les perturbations qui agressent l’organisme et les réponses de celui-ci.

 

Le stress normal est indispensable pour déclencher nos réactions immédiates et notre capacité d’adaptation face à un danger.

Le stress positif nous « met sous pression » pour nous pousser à agir face à un challenge ou un défi.

 

Le stress devient nocif et pathologique quand il se prolonge.

Ce « mauvais stress » est le signe de détresse psychologique et de troubles divers. Il inhibe le fonctionnement normal de l’organisme et puise dans les réserves d’énergie vitale, compromettant la survie du corps, à plus ou moins long terme. Il perturbe aussi notre capacité à gérer nos émotions et entraîne une surcharge mentale.

 

Pourquoi on stresse ?

 

Une personne ressent du stress dès qu’elle perçoit, de manière objective ou subjective, que ses ressources personnelles sont insuffisantes face aux contraintes, à l’épreuve, au challenge ou aux exigences professionnelles (ou personnelles) qui se présentent à elle. Elle n’arrive plus à s’adapter et à rétablir l’équilibre pour maintenir l’homéostasie. À partir de là, si la pression continue, les risques pour sa santé physique, mentale et relationnelle augmentent de façon exponentielle.

 

Après une réaction biologique spontanée puis une évaluation psychologique face à un élément stresseur, la personne va donner un « sens » à l'évènement vécu en fonction de sa personnalité, de son histoire passée et de ses expériences.

C’est précisément ce « sens » donné à l’évènement qui va générer les pensées, sentiments, émotions, ressentis et actions faisant dire à une personne qu’elle est stressée. Mais tout ceci est relatif et personnel, c’est pourquoi tout le monde ne réagit pas de la même façon dans une même situation.

 

Il est donc important de différencier le stress en tant qu’agent stresseur et le stress en tant que réaction face à cette situation stressante. On ne peut pas toujours limiter les facteurs de stress ou s’en éloigner mais on peut agir sur nos réactions personnelles face au stress et sur le sens qu’on lui donne.

 

Que disent les neurosciences à propos du stress ?
 

Les neurosciences* nous démontrent que tout ce qui est vivant, de la cellule à l’organisme le plus complexe, respire, se nourrit, élimine des déchets, pense et ressent des émotions.

Donc, pour gérer le stress, Il faut agir à tous les niveaux de l’être, les émotions, le mental, les comportements et le corps et c’est possible, notamment en passant par la voie de l’énergie vitale.

 

Il s’agit de retrouver ou développer des qualités d’être spécifiques pour faire face au stress… sans stresser : discernement, conscience, acceptation, lâcher-prise, engagement, persévérance, patience, vigilance, calme, sérénité… 

 

Ce sont ces caractéristiques psycho-comportementales que nous vous proposons de développer avec nos ateliers et notre formation complète de gestion du stress.

Quelles sont les conséquences du stress ?

 

Au niveau corporel

  • Migraines, douleurs et dysfonctionnements physiologiques, hypertension, affections cardio-vasculaires, troubles digestifs, circulatoires et sexuels, problèmes de peau, de poids et de sommeil, fatigue, affaiblissement du système immunitaire (infections fréquentes) …

  • Troubles de la mémoire, de la concentration et de la cognition

  • Ulcère, infarctus, maladies auto-immunes, cancers…

 

Au niveau psycho-émotionnel

  • Dérèglements des émotions : peur - colère -tristesse - anxiété - manque de joie

  • Problèmes d’adaptabilité, de prise de décision, discernement, lâcher-prise…

  • Rumination, hypersensibilité, susceptibilité, paranoïa, baisse de motivation, projections …

  • Agressivité, harcèlement, passivité, victimisation, domination, soumission…

  • Perte de sens et de l’instinct de vie 

  • Dépression, burn-out…

 

Au niveau comportemental, relationnel et professionnel

  • Susceptibilité, dissimulation, évitement, isolement, repli sur soi, victimisation, jalousie, agressivité …

  • Étiquetage, contrôle, contraintes, violence, coups bas, conflits …

  • Mauvaise ambiance, mauvaise communication

  • Désinvestissement, baisse d’efficacité, baisse de production, absentéisme,

  • Harcèlement, licenciements, démissions (ou séparation, divorce sur le plan perso) …